TOGO, Priorité au social : les seniors sont à l’honneur
avec les universités du troisième âge.

Les personnes du 3eme âge, les seniors comme on aime les appeler sont souvent confrontés à des problèmes d’abandon et de solitude. Au Togo sous l’impulsion du gouvernement, l’Institut National de l’Assurance Maladie (INAM) par moment aide les personnes du 3eme âge à sortir de leur isolement.

Depuis 3 ans, le Togo célèbre les seniors à travers les universités du 3ème âge exclusivement dédiées aux personnes âgées. Elles visent à permettre aux “séniors” et aux professionnels du secteur des personnes âgées d’aborder et de relever les défis qui se présentent à cette frange particulière de la population à travers des échanges, des partages structurés et conviviaux.

Un vrai programme à caractère institutionnel, pédagogique et sociétal. Une véritable opération de sensibilisation et d’informations sur la santé des personnes âgées qui fait montre de la volonté manifeste des responsables togolais d’avoir mis le social au cœur des priorités nationales.
L’université du troisième âge de l’année 2019 a réuni autour des panels de discussions de nombreux participants qui ont été éclairés sur la gestion de leur vie. Ils ont reçu des conseils pratiques sur la nutrition, la prévention de la santé.

Universités du 3eme âge : genèse

Le constat est fait par l’INAM selon lequel il existe une forte proportion de diabète, de maladies cardiovasculaires, d’arthrose  etc… chez les bénéficiaires de ses services, en  l’occurrence la tranche des personnes les plus âgées. D’où la mise en place de ce concept.
Pour la prise en charge de ces maladies, il était donc important d’échanger avec ces personnes âgées qui représentent près de la moitié des assurés. C’est aussi l’occasion de les aider à sortir tant soi peu de leur isolement en les associant à des activités qui les épanouissent.
Avouons qu’au Togo, ce capital humain non négligeable trouve une oreille attentive auprès du gouvernement. Un ministère lui est dédié doté d’une direction pour impliquer tous les acteurs qui s’intéressent à leur épanouissement. Ces personnes âgées disposent aussi de la protection sociale.