Les maisons de jeunes sont des structures multifonctionnelles qui ont pour vocation d’œuvrer pour le plein épanouissement et l’insertion socio-économique des jeunes en leur offrant la possibilité de développer leur génie, leur talent et leur esprit d’entreprise dans les domaines économique, socioculturel, artistique et sportif et de se détendre grâce à des loisirs sains.
Contribuer à la formation et à l’encadrement socio-éducatif des jeunes afin de faire d’eux des acteurs qui participent pleinement au développement du Togo : telle est la vocation des maisons et centres des jeunes. Ces infrastructures au nombre de 6 sont réalisées par le ministère chargé de la jeunesse dans les 5 régions du pays afin d’offrir à la jeunesse un package d’activités qui répondent à leurs besoins d’épanouissement socio culturel et sportif.

La mission de la maison des jeunes

La mission fondamentale de ces cadres vise à contribuer à l’éveil des talents, à l’encadrement socio-éducatif des jeunes, faire en sorte que les jeunes puissent parvenir à leur autonomisation et se rendent utiles à leurs communautés.
Cette démarche de l’Etat togolais s’inscrit dans le contexte dans lequel depuis 1999, le 12 août a été retenu par les Nations-Unies pour célébrer annuellement le rôle capital des jeunes dans le développement des Etats et dans la construction de sociétés pacifiques. L’objectif premier étant de promouvoir la participation effective des jeunes dans la vie de la société et dans le processus de prise de décision.
Etendue sur environ 4 hectares, la maison des jeunes de Lomé est un complexe qui comprend un amphithéâtre de 1000 places, une bibliothèque, des salles pour les formations, conférences et animations, un snack bar et une aire de sports (football, basketball, handball et Volleyball). D’autres infrastructures tels que des hébergements temporaires, un centre d’écoute pour la santé des jeunes etc. viendront à terme développer l’éventail des activités offertes aux jeunes de Lomé.

Le contenu du projet de la maison des jeunes

La mission fondamentale de ces cadres vise à contribuer à l’éveil des talents, à l’encadrement socio-éducatif des jeunes, faire en sorte que les jeunes puissent parvenir à leur autonomisation et se rendent utiles à leurs communautés.
Cette démarche de l’Etat togolais s’inscrit dans le contexte dans lequel depuis 1999, le 12 août a été retenu par les Nations-Unies pour célébrer annuellement le rôle capital des jeunes dans le développement des Etats et dans la construction de sociétés pacifiques. L’objectif premier étant de promouvoir la participation effective des jeunes dans la vie de la société et dans le processus de prise de décision.
Etendue sur environ 4 hectares, la maison des jeunes de Lomé est un complexe qui comprend un amphithéâtre de 1000 places, une bibliothèque, des salles pour les formations, conférences et animations, un snack bar et une aire de sports (football, basketball, handball et Volleyball). D’autres infrastructures tels que des hébergements temporaires, un centre d’écoute pour la santé des jeunes etc. viendront à terme développer l’éventail des activités offertes aux jeunes de Lomé.

Le contenu du projet de la maison des jeunes

Le programme de la maison des jeunes comprend des activités telles que les compétitions sportives (football et basketball, etc.), l’initiation aux métiers d’artisanat (peinture-batik, art plastique), les activités socio-culturelles (danse, musique, etc.), la promotion de la culture entrepreneuriale (concours de meilleure entreprise, échanges d’expériences, mini-foire d’exposition, etc.) et le renforcement des capacités des chercheurs d’emploi.
Les maisons des jeunes sont destinées aux jeunes sans distinction aucune, issus aussi bien des milieux ruraux que urbains, extrascolaires, déscolarisés ou scolarisés, diplômés de l’enseignement supérieur et des centres de formation professionnelle.
Il existe également à travers le pays des centres de jeunes et les centres ruraux d’activités socio-éducatives qui forment gratuitement les jeunes aux métiers de l’artisanat.
L’Etat attend offrir aux jeunes les moyens pour réaliser leur plein potentiel afin participer activement au développement économique et social durable du Togo. Pour le gouvernement togolais ce projet vise à accélérer et renforcer la mise en place des cadres socioéducatifs viables et adaptés pour répondre aux besoins des jeunes. Le pays compte aujourd’hui une quinzaine d’espaces de jeunes sur l’ensemble du territoire.
En effet, au-delà, des investissements consentis pour que les jeunes aient accès à l’éducation, à la formation et à des emplois décents, la mise en place d’espaces publics sûrs contribuent à la réalisation de tout leur potentiel pour parvenir à un plein épanouissement.
Dans cette logique, la politique nationale de jeunesse de notre pays a identifié à juste titre, le développement des maisons et centres de jeunes ainsi que l’aménagement d’espaces de loisirs comme un axe majeur pour assurer efficacement l’encadrement socio-éducatif et l’éducation à la citoyenneté de la jeunesse.

L’objectif de l’Etat Togolais

A travers ce vaste programme, le désir du gouvernement est de donner aux jeunes davantage de chances de devenir des citoyens émancipés, actifs et responsables, mais également des êtres humains confiants et épanouis. Dans cette perspective, leurs activités sont conçues pour offrir à la jeunesse, la possibilité de prendre des responsabilités et de s’engager dans des initiatives qui les intéressent et qui les préparent à se rendre utiles à la communauté.
Cela va des actions de sensibilisation, des conférences et spectacles ponctuels aux activités des Centres Aérés de Vacances qui entrent dans le cadre du Programme Vacances Utiles et Citoyennes et qui vise à offrir aux jeunes vacanciers des moments d’apprentissage, de partage et de solidarité. Il favorise aussi le brassage entre les jeunes et promeut des valeurs citoyennes.

Une démarche à encourager et à soutenir

La contribution des acteurs du secteur privé, de la société civile ainsi que des partenaires au développement se révèle particulièrement indispensable pour solutionner les besoins en matière d’espaces publics accessibles à la jeunesse. Pour ce faire, il devient indispensable que tous les partenaires puissent s’engager aux côtés du gouvernement pour aider à développer des services aux besoins des jeunes et à améliorer la qualité des offres au sein des centres pour les rendre plus attrayant pour les jeunes en vue d’accélérer le processus de l’épanouissement et l’autonomisation de la jeunesse togolaise.