L’Autorité togolaise de Régulation des Marchés Publics (ARMP) mène depuis quelques mois déjà une vaste campagne de formation au Togo. Celle-ci est adressée principalement aux personnes responsables des marchés publics au pays. Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

Plusieurs formations au menu

Nous vous le disions, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics forme depuis le lundi 7 septembre 2020 les membres de gestion des marchés publics du Programme d’Appui aux pistes Rurales (PAPR). A quoi exactement ? L’ARMP les forme plus précisément aux procédures de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics. Le même jour (7 septembre), l’instance de régulation a fait une présentation sur les marchés publics, à l’occasion d’un atelier organisé par le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales à l’égard des 117 maires du Togo.

Notons qu’un mois plus tôt, la DNCMP (la Direction Nationale de Contrôle des Marchés Publics) et l’ARMP entretenaient les conseillers municipaux sur la gestion des marchés publics au sein de leurs collectivités locales. Par ailleurs, le programme de formation que propose l’ARMP a également profité aux cadres de la compagnie pétrolière T-Oil, ainsi qu’aux membres des commissions de gestion des marchés publics de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA).

Au final, l’objectif de cette campagne de formation est de réduire au minimum, et idéalement d’enrayer les mauvaises habitudes qui ont cours dans ce domaine. On parle notamment des pots de vin, des rétro-commissions et autres déviances favorisées par les recours répétés aux ententes directes ou aux gré-à-gré.