Le programme de protection sociale School Assur, lancé en 2017 par le gouvernement togolais, contribue à l’amélioration des conditions de vie des apprenants dans les établissements primaire et secondaire du secteur public au Togo. Plus de deux (02) ans après l’introduction du programme, quel est le nombre d’écoliers déjà pris en charge ?

De 2017 à fin janvier 2019, le programme School Assur a permis d’assurer plus de 1,7 million d’élèves sur toute l’étendue du territoire national. Précisément, 103.823 élèves avaient bénéficié de prises en charge médicales ; 41.655 avaient consulté des praticiens de la santé ; 14.057 analyses médicales avaient été faites au profit des assurés ; 46.833 élèves avaient eu accès à la pharmacie et 636 écoliers avaient été hospitalisés.

En novembre 2019, le programme School Assur comptait à son actif 1.257.777 nouvelles prises en charge sur toute l’étendue du territoire avec 498.093 consultations, 140.324 analyses, 575.316 prestations pharmaceutiques, 6061 hospitalisations et 37.983 cas de prises en charge chirurgicales. Quelques mois plus tôt (en juillet 2019), le bilan faisait état de 932.005 prises en charge, soit 6000 établissements scolaires impactés dans tout le pays. Grosso-modo, en l’espace de quelques mois (de juillet à novembre 2019), le programme a engendré davantage 325.000 prises en charges.

En 2020 (semaine du 20 au 26 janvier), School Assur a déjà enregistré près de 9109 nouvelles prises en charges avec une forte progression en nombre dans la commune de Lomé dont le taux est estimé à 68,89%. Ce score obtenu en fin janvier 2020 est le résultat de 3877 consultations, 4265 actes pharmaceutiques, 896 analyses, 20 hospitalisations et 51 chirurgies. Plus tôt, dans la semaine du 13 au 19 janvier, le programme comptait 2539 prises en charge dans la région Maritime, 3971 actes pharmaceutiques, 647 formations sanitaires actives. En somme, le nombre d’élèves pris en charge par le programme depuis 2017 est estimé à 1.1.257.777.

School Assur est un programme qui bénéficie du soutien des compagnies d’assurance NSIA et OGAR. Il vise une prise en charge ainsi qu’une assurance gratuite incluant les risques de maladie et de responsabilité civile à ses bénéficiaires. D’après les prévisions, il devrait permettre de couvrir 40% de la population d’ici quelques années.