Bonne nouvelle pour le Togo et les efforts consentis par le gouvernement de Faure Gnassingbé. Le pays va bénéficier d’un appui budgétaire d’un montant s’élevant à 24,64 millions d’euros, soit environ 16 milliards FCFA, dans le cadre de son plan de riposte contre la pandémie de Covid-19. C’est la Banque africaine de développement (BAD) qui va accorder cette facilité, dont le décaissement a récemment été approuvé par le conseil d’administration de l’institution. Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

Un appui budgétaire annoncé depuis le mois de juin 

Cet appui budgétaire d’un peu plus de 24 millions d’euros a été annoncé dès le mois de juin dernier. Notons qu’il sera octroyé par le biais du Fonds Africain de Développement (FAD), et comprendra un prêt de 7,34 millions d’euros, en plus d’un don de 6,17 millions d’euros. A ces montants, viendra s’ajouter la somme de 11,12 millions d’euros sous forme de prêt de la Facilité d’appui à la transition (FAT – Pilier 1). Il s’agit d’un mécanisme de financement développé par l’institution multilatérale panafricaine, spécialement destiné (comme son nom l’indique) aux pays en transition.

Renforcer la résilience économique et sanitaire du Togo 

Si cet appui budgétaire a une vertu, c’est bien celle de renforcer la résilience économique et sanitaire du pays. En effet, cette subvention devrait grandement y contribuer, notamment en aidant à combler les pertes de recettes succinctes aux mesures de restriction et d’accompagnement mises en place pat le gouvernement togolais, et ce dès l’apparition de=u coronavirus sur le territoire du pays.

Notons qu’en plus du Togo, deux autre pays de la sous-région ouest-africaine, que sont le Bénin et la Guinée, ont aussi bénéficié de l’appui budgétaire de la BAD. La facture de cet accompagnement s’élève à un montant global de 60 millions d’euros.