Le Togo vise un accès pour tous à l’eau potable à l’horizon 2030. Cet objectif se matérialise par la multiplication des initiatives visant à accroître l’accès des populations à l’eau potable, première source de vie. La récente action du gouvernement qui témoigne à suffisance de sa volonté à joindre l’acte à la parole est la réduction du coût du branchement simple d’eau potable sans extension de réseau.

Dorénavant, le coût du branchement simple d’eau potable sans extension de réseau passe de 100 000 à 75 000 francs CFA. Aussi, une vaste campagne d’extensions ciblées, dont les demandes respectent cinq (05) abonnés potentiels sur 100 m de réseau, est en cours à Lomé et dans toutes les préfectures du pays dont l’objectif est de permettre un meilleur accès des populations à l’eau potable. Par ailleurs, les facilités de paiement offertes par la Société togolaise des eaux (TdE) à ses abonnés restent en vigueur. Il s’agit de la possibilité de régler les frais de branchement et d’extension par tranches, de reprendre l’abonnement moyennant le paiement de frais suivant un échéancier à convenir avec la TdE pour les abonnés dont la fourniture d’eau est suspendue et/ou les compteurs d’eau sont déposés.

Autre mesure concernant l’accès à l’eau potable au Togo

Sans l’ombre d’aucun doute, la Société togolaise des eaux joue un rôle non négligeable en matière de fourniture d’eau potable aux populations sur toute l’étendue du territoire. Pour inciter et accompagner les populations à bénéficier de l’eau potable à travers un branchement d’eau, elle a procédé à une grande campagne promotionnelle de branchement de l’eau qui a débuté le 22 novembre 2019 et prendra fin le 21 février 2020. Le gouvernement de Faure Gnassingbé, dans sa politique d’extension de réseau compte faire des efforts pour qu’à l’avenir la plupart des zones extrêmement reculées du pays puissent disposer de l’eau potable.