C’est une première au Togo : deux détenus de la prison civile de la capitale Lomé ont été testés positifs au virus de Covid-19. A ce jour, ce sont les seuls cas confirmés dans les prisons togolaises. Notons que les personnes ayant été en contact avec les deux prisonniers atteints du virus ont subi un test PCR.

Premières contaminations en milieu carcéral au Togo

Avec l’enregistrement de deux cas confirmés à la prison civile de la capitale Lomé, le milieu carcéral togolais vient d’enregistrer ses premières contaminations au Covid-19 depuis le début de la pandémie. Selon les différentes sources, la propagation du coronavirus dans la prison civile de Lomé ne vient pas de membres de l’entourage familial, car les parloirs sont fermés. Il s’agirait plutôt d’autres prisonniers incarcérés récemment, et qui auraient causé la contamination des détenus plus anciens.
Les autorités togolaises n’ont pas tardé à réagir. Ces dernières ont immédiatement pris la décision de procéder à un test au sein de la population carcérale dans son ensemble. Il faut dire aussi que l’administration pénitentiaire avait pris des mesures préventives pour éviter que le coronavirus ne se répande en milieu carcéral, et ce dès le début de la crise sanitaire il y a à peu près deux mois.

Crise sanitaire au Togo : l’état des lieux

Au moment où ces lignes sont écrites, le Togo a réalisé un total de 10 377 tests. On comptabilise à ce jour 174 cas positifs, 89 cas de guérison et 11 décès. Alors que le virus était jusqu’ici circonscrit dans la capitale Lomé, il est aujourd’hui signalé dans d’autres villes du pays.
Pour y faire face, la coordination nationale de gestion de la riposte au coronavirus a pour projet d’effectuer, à partir du lundi 11 mai 2020, des visites inopinées dans les administrations publiques pour contrôler l’application des mesures-barrières mises en place pour empêcher la propagation du virus. Les marchés et les autres lieux publics sont également concernés par cette décision, toujours dans le même objectif de limitation de la propagation du virus.