Lancé en mai 2011 par l’Etat togolais et piloté par le Ministère du Développement à la Base, le Programme national des plateformes multifonctionnelles (PNPM), outil innovant, vise à doter plusieurs localités de 1000 plateformes multifonctionnelles dans l’optique d’améliorer le niveau de vie des populations.

La plateforme multifonctionnelle est un moteur auquel sont raccordés divers équipements (modules) destinés à assurer une multitude de services énergétiques financièrement abordables tels que la mouture de céréales, le broyage de karité, le décorticage de riz ou maïs, la charge de batteries et de téléphones portables, la soudure etc. Elle est considérée comme une infrastructure d’énergie décentralisée, conçue pour se substituer à la force motrice des femmes et des hommes qui se trouvent particulièrement au plus bas de l’échelle énergétique. Entre autres, elle utilise des sources d’énergie variables (diesel, solaire, biocarburant, biogaz) qui peuvent faire fonctionner différents outils et produit l’électricité nécessaire au fonctionnement de mini-réseau électrique ou d’adduction d’eau potable simplifiée.

Coût du projet

Le coût global du projet est évalué à 9.696.000.000 de francs CFA dont 1.312.000.000 de francs CFA octroyés par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) ; 6.000.000.000 de francs CFA comme prêt de la BOAD ; 472.000.000 de francs CFA constituant la contribution de l’Etat togolais en numéraire et 1.912.000.000 de francs CFA comme contribution en nature du gouvernement et les bénéficiaires. En réalité, les bénéficiaires directs sont environ 500 femmes organisées en groupes ou en coopératives et les populations rurales (des 50 villages) estimées à 62.500 personnes. Les bénéficiaires indirects sont estimés à 37.500 personnes (des villages avoisinants et autres).

Critères de sélection des villages

Les populations bénéficiaires sont choisies sur le critère de vulnérabilité de la communauté. Le choix porte souvent sur les localités situées dans des zones enclavées et défavorisées en termes d’accès aux services sociaux de base. A ce jour, le Togo compte 210 plateformes multifonctionnelles installées sur toute l’étendue du territoire avec une plateforme solaire et un micro réseau électrique. Ce projet a augmenté les revenus des femmes qui sont passés de 500 à 300.000 francs CFA à travers les Activités génératrices de revenus (AGR) et les revenus générés par la plateforme (35% des ménages au moins) ; ce qui n’est pas sans incidence sur l’amélioration des conditions de vie des ménages (alimentation, éducation, santé, etc.).