A compter du vendredi 3 juillet, l’état d’urgence sanitaire décrété début avril au Togo dans le cadre de la lutte contre le coronavirus est prorogé jusqu’au 16 août prochain, soit pour une durée de 45 jours. Plus de détails dans la suite de cet article.

La Cour constitutionnelle donne son aval

Décrété pour une durée de 3 mois à partir du 1er avril dernier, l’état d’urgence sanitaire sera finalement prorogé jusqu’au 16 août prochain. Face à la situation actuelle, le gouvernement togolais a en effet décidé de le proroger de 45 jours, après que la Cour constitutionnelle (CC) ait donné un avis favorable sur le sujet.

En effet, le président Faure Gnassingbé, habilité à gouverner par ordonnance pour parer au plus pressé dans le cadre de la riposte contre le coronavirus, a saisi la Cour Constitutionnelle sur un projet d’ordonnance portant prorogation des mesures relatives à la gestion de Covid-19, et un autre relatif aux mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie. La Haute Cour, présidée par Aboudou Assouma, a estimé que les deux projets de loi sont conformes à la constitution : « le délai de six (06) mois imparti par la loi d’habilitation au gouvernement pour prendre, par voie d’ordonnances, les mesures relevant de la compétence de la loi expire le 15 septembre à minuit ; le gouvernement est encore dans les délais pour demander la prorogation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 pour une durée de 45 jours ».

Rappelons qu’à ce jour, le Togo compte 233 cas actifs, 424 guéris et 14 décès sur un total de 32 267 tests de laboratoires réalisés.