En indiquant

la dimension sociale […] comme une priorité absolue à l’action de mon gouvernement

le président SEM Faure Ganissingbé montrait clairement son désir d’oeuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des togolais.

Cela porte-t-il ses fruits ? Au vu des dernières publications, nous avons des raisons de penser que oui : éducation en constante amélioration selon le rapport de l’Unesco de septembre 2019, progrès dans le secteur éducatif pour l’Unicef dans son rapport de septembre 2019, le Togo classé premier pays réformateur d’Afrique au classement Doing Business d’octobre 2019…

Des progrès sur le taux de scolarisation

C’est la première statistique qui saute aux yeux : le taux brut de scolarisation a augmenté. Pour mieux se rendre compte des progrès énormes réalisés sur les dernières années, il suffit de comparer le nombre d’enfants recensés en préscolaire :

  • 86 000 en 2014
  • 155 000 en 2018

Mais la présence à l’école s’est aussi accompagné de résultats marqueurs de réussite pour notre jeunesse, avec un taux de redoublement bien plus faible et un taux d’achèvement des études au primaire plus élevé :

  • taux d’achèvement au primaire en 2014 : 85,4 %
  • taux d’achèvement au primaire en 2018 : 91,4 %

Ces 2 statistiques ont été unanimement saluées par l’Unesco et l’Unicef, notamment par le biais de son représentant Isselmou Boukhary

Le togo a accompli des progrès extrêmement importants dans le domaine de l’éducation

Et des progrès à tous les niveaux

Outre le taux de scolarisation et le taux de réussite, d’autres secteurs cruciaux du système éducatif togolais ont vu leurs résultats progresser. C’est le cas par exemple du taux d’alphabétisation (qui gagne 10 points entre 2011 – 60% – et 2018 – 70%- ) quel que soit la population (hommes, femmes et jeunes de 15 à 24 ans).

On observe également de grands progrès concernant la parité entre filles et garçons.

Les transitions entre les 2 paliers du secondaire ou la participation à la formation professionnelle ont également progressé dans une moindre mesure.

Les gros chantiers pour l’avenir de l’éducation au Togo

On notera néanmoins encore de gros progrès à faire, notamment :

  • augmentation de la parité dans les zones rurales
  • électrification des groupes scolaires en zones rurales (un plan d’action est lancé avec un projet pilote sur un groupe d’école en train d’être équipées en panneaux photovoltaïques)
  • continuation du programme des cantines scolaires sur 304 écoles primaires publiques des cantons les plus pauvres des 22 préfectures (92 000 écoliers bénéficiaires)