La figure inspirante de la République Démocratique du Congo, Madame Hamida Chatur Kamerhe est reconnue pour son implication dans de nombreuses causes sociales et environnementales. En effet, l’épouse du Directeur du Cabinet du Président de RDC témoigne d’un réel engagement concernant l’accès à l’éducation et à la santé, la préservation de l’environnement, mais principalement à l’émancipation des femmes. Découvrons ensemble les actions de Madame Kamerhe concernant l’éducation des filles et des femmes. 

Une fondation au service de l’éducation par différents moyens 

En 2004, Hamida Chatur Kamerhe a eu la volonté de participer au développement économique et social de son pays. Ainsi, elle a fait le choix de créer son propre organisme à but non lucratif, qu’elle a nommé « Fondation la Colombe Œuvres Sociales » (FCOS). A travers cette fondation, Madame Kamerhe a pu s’investir dans des projets liés à la cause environnementale, à l’accès à la santé et à l’émancipation des femmes. L’éducation est évidemment un aspect essentiel au sein de la fondation, en élaborant de nombreuses actions favorisant un accès à l’éducation pour tous les enfants, et surtout toutes les filles. 

L’éducation, un élément majeur pour l’émancipation des femmes 

Hamida Chatur Kamerhe souhaite que les femmes en RDC s’émancipent et prennent leur vie en main. Selon elle, cette action ne peut se mettre place à l’unique condition que les femmes bénéficient d’un plus grand accès à l’éducation. En effet, elle s’explique : « l’éducation est l’arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde ». Ainsi, elle encourage l’accès à l’école mais aussi à des lieux dédiés à la connaissance, comme les bibliothèques. Enfin, elle encourage également l’entreprenariat auprès des femmes afin de favoriser une émancipation rapide et un épanouissement par l’éducation.