Le palmarès 2020 du Doing Business (DB) a récemment mis en lumière les progrès notables du Togo au niveau économique. Le pays a en effet réalisé un bon de 40 places dans le classement ! C’est dans ce contexte, et non sans rappeler que le Togo est le Top Reformer en Afrique et le 3e au monde en 2020, que le pays a accueilli une mission de la Cellule du climat des affaires (CCA) de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette dernière souhaite ainsi s’inspirer de ses expériences en matière d’amélioration du climat des affaires ainsi que des facteurs de ses succès dans le classement DB de la Banque mondiale.

L’exemple du Togo en matière d’économie et du climat des affaires

A l’occasion de cette mission de la Cellule du climat des affaires, les cadres de la CNN ont pu présenter l’ensemble des réformes et mesures mises en place dans le système de gestion du pays. Les intervenants ont en outre détaillé les innovations digitales mises en œuvre au sein de la CNN, avec notamment la gestion électronique des documents, les services en ligne ou encore en matière de communication.

Une progression saluée dans d’autres classements

L’Index 2020 de la liberté économique, qui est, rappelons-le, un classement mondial de la Fondation Héritage, a par ailleurs souligné les efforts du Togo et de la politique menée par Faure E. Gnassingbé, puisque ce dernier a gagné 18 places dans ce classement.

Ce résultat met en lumière les progrès soutenus du Togo au cours des deux dernières années (qui enregistre une hausse annuelle de 3,8 points). Ce classement est déterminé selon 12 facteurs quantitatifs, eux-mêmes classés en 4 grandes familles, à savoir :

  • L’Etat de droit (le droit de propriété, l’intégrité du gouvernement, l’efficacité judiciaire) ;
  • La prépondérance du gouvernement (les dépenses publiques, la pression fiscale, la santé fiscale) ;
  • L’efficacité réglementaire (la liberté des affaires, la liberté de travail, la liberté monétaire) ;
  • Les marchés ouverts (la liberté commerciale, la liberté d’investissement, la liberté financière).

Le Togo a réussi à monter son classement grâce aux multiples efforts réalisés sur la plupart de ces critères. Le pays devance ainsi quelques-uns de ses pays voisins, comme par exemple l’Egypte (142e  mondial), le Brésil (144e mondial), le Cameroun (145e), l’Ethiopie (146e mondial), ou encore le Malawi (152e). Il est toutefois à noter que la majorité des pays africains est encore à ce jour classée dans le palier inférieur de ce classement.