Dans le cadre de la lutte contre le paludisme au Togo, près de 6,5 millions de moustiquaires à imprégnation durable (MID) vont être distribuées dans les quatre coins du pays. Pour les autorités togolaises, cette distribution gratuite marque la poursuite de la politique de riposte contre la maladie parasitaire endémique dans toute la zone subtropicale. Plus de détails dans la suite de cet article.

La quatrième campagne du genre

Commençons par souligner que les dates précises et le chronogramme de cette nouvelle campagne n’ont pas encore été communiqués. Ce que nous savons, c’est qu’elle sera la quatrième du genre au pays, et que l’initiative au plan national se fait selon les recommandations de l’OMS sur le sujet. Dans le détail, le Dr Tinah Atcha-Oubou, Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) souligne que « dans les recommandations de l’OMS, il est prévu de renouveler les moustiquaires chaque trois ans. Parce que l’insecticide qui est imprégné sur la moustiquaire a une durée de vie de trois ans, donc la moustiquaire après trois ans se détériore. En 2017, nous avons eu à faire une campagne et nous somme en 2020 et nous voulons répondre à ce rendez-vous de trois ans ».

Sur un plan plus global, il faut savoir que cette campagne s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les maladies tropicales et autres défis de santé publique. Rappelons à ce sujet que le Togo a été récemment reconnu par l’OMS pour avoir complètement éliminé la Trypanosomiase humaine africaine (THA) ou « maladie du sommeil » de son territoire.