Il devrait normalement s’arrêter fin 2020, le PNPER (Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural) vient d’être prolongé d’une année par le Fonds Internationale du Développement Agricole afin de consolider ses acquis et poursuivre son programme de soutien aux populations rurales.

Un projet très ambitieux

Les exploits du projet, depuis sa mise en place, en matière d’aide à la création des petites entreprises agricoles et la promotion de l’emploi en milieu rural, ont permis sa prorogation. Celle-ci s’inscrit également dans un contexte marqué par une collaboration très active entre le PNPER et la FIDA sous la supervision du Secrétariat d’État auprès de la Présidence togolaise chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel et qui œuvre sous les directives de monsieur le président de la République Faure Gnassingbé.
Le programme a permis le financement d’environ 160 promoteurs en milieu rural pour un coût total de 1,13 milliard FCFA. Et ceci grâce au développement des mécanismes de suivi et de mise en œuvre des plans d’action qui vise en priorité l’amélioration de la situation économique des villageois.
En outre, le programme bénéficie également d’un soutien fort du gouvernement actuel, qui est impliqué fortement sur le plan politique et institutionnel dans le développement des activités économiques en milieu rural. D’autant plus que l’objectif affiché du projet est la création de 1800 petites entreprises dans tout le pays avec un coût global de 19 milliards FCFA

Le Projet National de Promotion de l’Entreprenariat Rural

Le Projet National de Promotion de l’Entreprenariat Rural (PNPER) est un dispositif qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) du Togo. Contractualisé le 23 mai 2014, ce projet a pour mission de superviser les efforts conduits simultanément par le Gouvernement togolais et le FIDA. Son principal objectif est de surveiller la performance globale du projet au regard des objectifs et résultats escomptés dans le programme national de développement.
L’objectif principal du projet est d’aider à la réduction de la précarité et à l’amélioration de la situation économique en particulier des jeunes et des femmes à travers l’incitation à la création d’activités génératrices de revenus et la création d’emplois durables pour les jeunes au niveau local. L’enveloppe allouée au projet est estimée à 39,6 millions US$ soit 19,2 milliards FCFA), financé à 54% par le FIDA et à 9,6% par l’État togolais. Pour rappel, l’achèvement du PNPER était prévu le 30 juin 2020 et sa fin au 31 décembre de la même année.