Le gouvernement du Togo n’ayant pas entériné la proposition faite par les acteurs de l’éducation, la réouverture partielle des classes n’aura finalement pas lieu ce 8 juin. La reprise aura donc lieu à une date ultérieure non encore communiquée par les autorités du pays. Il y aurait encore beaucoup de choses à régler, aux dires du ministère des enseignements primaires et secondaires.

Le 8 juin n’a jamais été la date de reprise officielle

La réouverture partielle des écoles n’aura pas lieu le 8 juin, et ce même pour les élèves des classes d’examen. Bien que beaucoup attendait le gouvernement appelle les élèves du pays à reprendre le chemin des classes, aucune annonce officielle n’a été faite à ce jour. En fait, on apprend que la date du 8 juin n’a jamais été officielle, selon le ministère des enseignements primaire et secondaire. Il s’agit plutôt d’une date proposée par certains acteurs du système éducatif.
Avant d’annoncer une date de reprise officielle, le gouvernement attend de s’assurer que les dispositions techniques soient réunies, notamment en matière de protection des élèves. Un membre du gouvernement précise à ce sujet qu’ « il est impossible de dire exactement la date de reprise des cours. Techniquement, il y a beaucoup de choses à faire. Il faut protéger les élèves. Le gouvernement va arrêter une date en concertation avec le comité scientifique ».

Des mesures de sécurité s’imposent

A l’instar du gouvernement, les acteurs de l’éducation avaient eux aussi appelé à ce que des dispositions adéquates soient prises pour limiter le risque de propagation du coronavirus en milieu scolaire. Entre autres mesures demandées, citons l’installation de dispositifs de lavage des mains dans chaque établissement scolaire, en plus de la mise à disposition des gels hydroaclcooliques et des bavettes.