Un enseignement 100 % numérique au Togo ce n’est plus un rêve. C’est un challenge relevé par le gouvernement togolais qui a opté pour la généralisation progressive du tableau blanc interactif (TBI) dans les collèges et lycées. Il s’agit d’un investissement de taille, puisque les prix peuvent atteindre près de 2 millions de FCFA, hors PC.

Aujourd’hui mille enseignants togolais sont en formation depuis quelques jours justement pour les préparer à cette nouvelle technologie et d’en connaître le fonctionnement et les différentes possibilités pédagogiques dont elle dispose.

Comment fonctionne le tableau blanc interactif ?

Le tableau numérique interactif (TBI) est une sorte de surface de 78 pouces de diamètre sur laquelle est projetée l’image de l’écran de l’ordinateur et à l’aide d’un stylet spécial qui fait office d’une souris d’ordinateur. Cela permet d’écrire, de dessiner et de naviguer sur la surface du tableau.

Le programme qui gère le système offre la possibilité de préparer les présentations des cours multimédias et dispose même de beaucoup de ressources afin de créer une panoplie d’activités interactives. L’utilisation du TBI dans la classe permet aux enseignants de montrer aux élèves une nouvelle technique pédagogique qui est plus proche de leur univers plein de gadgets connectés.

En effet, l’usage de cet outil high-tech a d’abord pour objectif de faciliter la tâche aux enseignants togolais avec la création d’un univers plein d’images, vivant et attractif pour les élèves et richement documenté. C’est un type d’apprentissage totalement collaboratif, et cela, en conformité totale avec les programmes et les méthodologies recommandées par le ministère de tutelle au Togo.

Cela ressemble à une baguette magique avec quoi, on peut donner un véritable coup de motivation aux apprenants et susciter leur intérêt. Avec le TBI, le passage au tableau n’est plus un exercice qui fait paniquer, c’est désormais un plaisir. En plus d’être un moyen d’apprentissage passionnant pour les enfants togolais, le nouveau tableau est une parfaite solution pour faciliter la mémorisation à travers les supports multimédias qui servent à expliquer et à réviser une leçon.

La mémorisation et la rétention des informations sont donc plus faciles avec la mémoire visuelle. Pour exemple, en sélectionnant un mot comme « bateau », les élèves peuvent visualiser cette embarcation en mouvement en mer. Et cette image sera retenue à vie. Le résultat de l’introduction de cette nouvelle technique d’enseignement dans l’école togolaise est que le rendement en classe sera nettement mieux qu’avec un tableau classique.

Au niveau des fonctionnalités, le TBI permet le stockage de fichiers, possède des outils scripteurs et un accès Internet. La division du temps de classe entre les cours et les activités sera ainsi optimisée. Le temps sera donc sauvegardé, les séances seront entièrement exploitées, ce qui va renforcer les capacités d’apprentissage de tous les élèves.