De mardi à jeudi 30 janvier dernier a eu lieu à Djibouti le 3ème forum international sur l’éducation équilibrée et inclusive. Le Togo était représenté par son premier ministre Mr Komi Selom Klassou et par le ministre des enseignements primaire et secondaire Mr Affoh Atcha-Dédji.

L’éducation civique et morale, équilibrée et inclusive, condition sine qua non du développement

Nul besoin d’avoir de grands diplômes pour comprendre que le jeunesse est forcément l’avenir de nos nations. Mais cette jeunesse a également besoin de tuteur pour bien pousser et l’éducation civique et morale reste la condition fondamentale pour une bonne intégration dans la société.

Parce que sinon, à quoi sert l’école ? Si ce n’est à rendre les futurs membres de la société togolaise capables de contribuer à l’essor économique et culturel de leur pays ? Le rôle de l’éducation est de donner les bases pour permettre le développement intellectuel, physique et moral de l’individu.

D’un point de vue civique c’est aussi faire prendre conscience d’appartenir à la République Togolaise, combattre les préjugés sexistes ou ethniques qui peuvent exister au sein de toute société civile, combattre les comportements néfastes à la société et promouvoir la cohésion sociale par le biais d’une culture de la tolérance et du respect.

Après de longues années de colonialisme, force est de constater que l’unité et la cohésion sont peut-être les 2 qualités qui manquent le plus au sein de chaque pays du continent, si ce n’est au niveau du continent africain lui-même, pour permettre un nouveau souffle économique, culturel et social.

Education équilibrée et inclusive pour bénéficier à tous, quels que soient leurs origines ou leurs moyens

Toute société, qu’elle soit africaine, européenne, asiatique ou autre possède ses propres mécanismes d’inégalités et d’exclusions. Cependant, l’école ouverte à tous est un moyen de briser le cercle de reproduction de ces inégalités et exclusions en fournissant un cadre identique pour tous, quelle que soit leur origine ethnique ou leur origine sociale.

C’est dans ce but de promotion d’une éducation équilibrée et inclusive que s’est déroulé ce 3ème forum international.

Et quid de la situation de l’éducation au Togo ?

Lors de sa prise de parole, le ministre a rappelé les avancées du Togo en la matière en pointant la gratuité de l’enseignement primaire mais aussi le projet pilote de cantine scolaire délivrant des repas chauds et qui va bientôt être étendu à toutes les écoles du pays. Toujours du point de vue social, l’assurance maladie scolaire School Assur est une initiative qui a été saluée par tous.

Notons au passage que l’enseignement secondaire a, lui aussi, bénéficié de la création récente de 2 incubateurs (Nunya Lab et U-lab) permettant aux jeunes porteurs de projets d’être épaulés et soutenus dans leur démarche tout en ayant à disposition des outils permettant de concrétiser leurs rêves.

Et pour finir, une Déclaration Universelle de l’Éducation Équilibrée et Inclusive composée de 15 articles et engagements a été signé par les pays participants.