Eclairage public au Togo : progressivement, la lumière chasse l’obscurité

Le réseau de l’éclairage public s’est considérablement développé ces dernières années grâce aux mesures prises par le gouvernement togolais en ce sens. Dans la foulée, une pléthore de projets et d’initiatives ont été mis en œuvre sur toute l’étendue du territoire. Ces différentes actions ont rehaussé le taux d’accès à l’électricité dans beaucoup de localités.

L’éclairage public, autrefois géré à partir du réseau conventionnel de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET), connaît aujourd’hui un intéressement de la part des partenaires techniques et financiers du Togo qui mettent les moyens en place pour le déploiement des lampadaires solaires. Ce dispositif génère des coûts importants, ce qui est à l’origine de l’introduction de la Redevance sur l’éclairage publique (REP) en 2009 afin de mettre la population à contribution dans le paiement de l’éclairage public et son extension à d’autres villes et villages.
Ainsi, dans le cadre d’une gestion efficace des éclairages publics, un Comité de gestion pour la redevance de l’éclairage public (CGREP) a été mis en place pour sensibiliser les populations, essentiellement rurales. Les Redevances sur l’énergie publique (REP) servent à accompagner les collectivités territoriales en ce qui concerne le paiement des factures de l’éclairage public, les coûts d’extension dans les quartiers de chaque ville et la maintenance de ces éclairages publics pour la pérennité de ces projets.
Désormais, chaque client de la CEET supporte six (06) francs CFA par KWh pour la moyenne tension et cinq (05) francs CFA par KWh pour la basse tension sur la facture de sa consommation. Ces coûts sont destinés à la maintenance de l’éclairage public. A la fin de l’année 2018, le nombre de points lumineux sur toute l’étendue du territoire national s’élevait à 34 930.
Systématiquement, ces différentes avancées ont permis au Togo, au dernier classement Doing Business (DB) 2020, de se retrouver à la 99ème place sur les 190 pays évalués sur le « raccordement à l’électricité ». Cependant, quelques efforts doivent être effectués afin que le