Le Togo multiplie les efforts destinés à améliorer les conditions de vie des populations sur toute l’étendue du territoire national. L’une des actions allant dans ce sens est l’assurance maladie offerte par le gouvernement par le truchement de l’Institut national de l’assurance maladie (Inam). Jusqu’alors, il ne couvrait que les agents de la fonction publique, les retraités, les artisans, les étudiants et journalistes. Puis, en février 2020, le Chef de l’Etat togolais a annoncé une couverture assurance maladie étendue à tous les Togolais. Au regard des résultats satisfaisants de l’Inam et d’autres programmes sanitaires, on peut conclure sans risque de se tromper, que cette annonce est loin d’être une simple promesse électoraliste.

Au cours de cette décennie, l’Institut national d’assurance maladie (Inam) a fait du chemin. Il est parvenu à intégrer à sa police d’assurance, les fonctionnaires d’Etat, les personnes du troisième âge, les artisans, les étudiants, etc. A côté, d’autres initiatives permettent également d’assurer la couverture maladie à une couche de la population bien définie. Il s’agit du programme School Assur qui est consacré aux élèves et écoliers d’une part et de l’assurance maladie initiée par le Mécanisme incitatif pour le financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa) pour des producteurs agricoles.

Impacts

Aujourd’hui, l’Inam assure 109.134 cotisants et permet de soigner près de 380.000 bénéficiaires de l’assurance maladie, soit environ 28.500 seniors, 60.684 ayant-droits ; ce qui ramène le bénéfice de l’assurance maladie pour cette catégorie à 89.184. Près de 65% des bénéficiaires de l’Inam se trouvent à Lomé et dans la région Maritime, 15% dans la région des Plateaux. Récemment, une étude actuarielle a révélé que les 28% de retraités cotisants apportent 10% des ressources et bénéficient de 40% des prestations de soins. En effet, sur les 80.184 bénéficiaires, 12.128 hommes et 7195 femmes, soit 19.323 personnes ont entre 60 et 70 ans. Seuls 3714 hommes et 1812 femmes (environ 6%) ont plus de soixante-dix (70) ans.

Pour ce qui est du programme School Assur, en deux (02) ans, il a permis de toucher 1,7 million de bénéficiaires. Ce chiffre devrait passer à deux (02) millions d’ici 2020 sur l’ensemble du territoire avec plus de 2,3 milliards de francs CFA engagés. Aussi, près de sept cents (700) centres de santé offrent des soins de qualité aux élèves bénéficiaires. En réalité, School Assur a contribué pour 15% à la fréquentation des hôpitaux en 2018.