Le Togo est un pays à forte potentialité artisanale. Le secteur est pourvoyeur d’emplois et générateur de revenus. Il contribue à hauteur de 18% à la formation du Produit intérieur brut (PIB) et de 20% à la réduction du déficit de la balance commerciale. Cette prédominance du secteur a motivé les pouvoirs publics à lui accorder une place de choix. En témoigne le nombre conséquent de projets mis en œuvre dans ce sens. En février 2020, l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) a inauguré le centre artisanal Adanu, basé à Togoville. Il constitue à la fois un moyen de promouvoir l’artisanat, la culture et de contribuer au rayonnement du tourisme.

Rénové à plus de 55 millions de francs CFA, le centre situé au bord du lac, est un joyau de l’artisanat local et un irréfutable atout touristique. De fait, il contribue à faire valoir le travail des artisans dans la localité.
En améliorant les services du centre, le ministère de l’Artisanat, du Développement à la base et de la Jeunesse veut faire du métier un principal levier de développement et un gisement d’emploi. Aujourd’hui, le centre artisanal de Togoville compte 07 ateliers, une (01) salle d’exposition, un (01) bureau. A l’entrée, se trouve un bar accessible au public. Adanu comprend la soudure, le tissage, la couture etc. Dans les mois à venir, garantissent les autorités, le centre rénové sera doté d’équipements supplémentaires pour la formation afin qu’il soit véritablement un centre autonome et pourvoyeur d’emplois pour les jeunes citoyens de Togoville.

Un site touristique

Devenu une vitrine de l’artisanat au fil du temps, le centre Adanu est principalement réservé aux jeunes, à leur épanouissement. Mais également, il est un site touristique. Construit sur deux (02) lots par les artisans du milieu, il est une coopérative artisanale dont la date de création remonte à 1982. Comme toutes les œuvres humaines, il a progressivement cédé face aux supplices du temps. Le centre était dans un état de délabrement. Ce qui a tiré la sonnette d’alarme des autorités qui se sont ruées à son secours. A l’état actuel des choses, le centre artisanal de Togoville renaît de ses cendres et est un atout pour l’économie nationale compte tenu de son rôle dans l’industrie culturelle.